affin


affin

affin, ine [ afɛ̃, in ] adj.
XIIe-XVIe « voisin, pareil, parent »; repris mil. XIXe; lat. affinis
1Didact. Qui présente une affinité. Ling. Langues affines.
2 ♦ ⇒ affine.

affin, ine
adj.
d1./d BIOL Formes affines, présentant des similitudes suggérant une parenté.
d2./d MATH Géométrie affine, qui étudie les propriétés indépendamment de la distance (l'alignement, le parallélisme, le barycentre).

⇒AFFIN, INE, adj. et subst.
I.— Emploi adj.
A.— Didact. [En parlant de deux ou plusieurs choses] Qui ont un rapport de conformité, de ressemblance; qui présentent des affinités :
1. Berlioz oublie que pour affins que soient les accords renversés, ils sont aussi différents qu'une quinte et qu'une quarte.
H. BOUASSE, Acoustique générale, 1926, p. 45.
1. BIOL. Espèces affines. Espèces voisines.
Rem. Attesté ds Lar. encyclop., Lar. 3 et Pt ROB.
2. BOT. Familles affines. Familles voisines :
2. Les Papavéracées, les Crucifères et les familles affines, aux verticilles floraux fréquemment dimères, plus rarement trimères, constituent, parmi les Pariétales, le sous-ordre des Rhaedales.
Encyclopédie de la Pléiade, Botanique, 1960, p. 982.
3. LING. Langues affines. Langues apparentées.
Rem. Attesté ds Lar. 19e et Pt ROB.
4. MATH. Géométrie affine ou linéaire, ,,étude des transformations affines, qui font correspondre à un point du plan (ou de l'espace) un second point dont les coordonnées sont des formes linéaires des coordonnées du premier.`` (Lar. 3 et cf. affinité) :
3. Supposons donné un espace vectoriel (V); (E) est appelé espace affine lié à (V). S'il existe une application f de (E)X(E) dans (V) possédant les deux propriétés suivantes : En désignant par l'élément de (V) associé à (A, B), a) si A, B, C sont trois points quelconques de (E), + = ; b) O étant un point quelconque fixé de (E), l'application f, restreinte aux bipoints d'origine O, et qui sera notée fo, est une bijection; autrement dit, à tout point M correspond un vecteur , et à tout vecteur correspond un point M.
B. POUILLE, L. COLLOT, Mathématiques, Terminale C, Paris, Bordas, t. 2, 1967, p. 456.
B.— Vieilli, inus. [En parlant de pers.] Dont les liens de parenté sont étroits; dont l'alliance est étroite. Être affin de qqn.
Rem. Attesté ds Ac. Compl. 1842, Lar. 19e, Nouv. Lar. ill. et Lar. 20e.
II.— Emploi subst., vx, gén. au plur. Proche, parent, allié :
4. ... dans les premiers siècles du Christianisme, la prohibition de mariage s'étendoit jusqu'au septième degré. Quelques conciles même, tel que celui de Tolède dans le sixième siècle, défendoient, d'une manière illimitée, toute union entre les membres d'une même famille. (...). L'Église n'a pas borné là ses précautions. Après avoir suivi quelque temps le Lévitique, touchant les affins, elle a fini par déclarer empêchemens dirimans de mariage, tous les degrés d'affinité, correspondant aux degrés de parenté où le mariage est défendu.
F.-R. DE CHATEAUBRIAND, Génie du Christianisme, t. 1, 1803, pp. 70-71.
Rem. Attesté ds BESCH. 1845, Lar. 19e, Nouv. Lar. ill. et Lar. 20e.
Prononc. :[], fém. [-in]. Pt ROB. transcrit la 1re syllabe avec [] post., Harrap's 1968 avec [a] ant.
Étymol. ET HIST. — 1. 1223 subst. « époux » (G. DE COINCY, Miracles de N. D., éd. Poquet, 723, 699 ds T.-L. : perdre vout son afin [son époux] Pour le roy qui durra sans fin); 1334 subst. « allié, proche en général », ici « beau-frère » (Le Roman en vers de Gir. de Rossillon, éd. Mignard, 145, ibid. :Moult a esté et doit estre vos bons affins). — 1611, COTGR.; 2. 1270 adj. « (d'inanimés) semblable » (Introduction d'Astronomie, Richel. 1353, f° 21 a ds GDF. : Et devisent le cercle par IIII figures affines et yvels, et chascune de ces figures est affine de tout le cercle). — XVIe s. (CL. MAROT, Mét. d'Ov., II, ibid.), repris en ce sens au milieu du XIXe s. comme subst. et adj.
Empr. au lat. affinis « parent (par les liens du mariage) » attesté dep. PLAUTE, Aul., 473 ds TLL, 1217, 69, oppos. à cognatus « parent (par les liens du sang) ».
BBG. — BAR 1960. — CHAMB. 1970. — DUPIN-LAB. 1846. — Mots rares 1965. — SÉGUY 1967. — SPR. 1967. — UV.-CHAPMAN 1956.

affin, ine [afɛ̃, in] adj.
ÉTYM. XIIe, « voisin, pareil, parent », jusqu'au XVIe; repris mil. XIXe; lat. affinis.
1 Didact. a Adj. Qui présente une affinité. Ling. || Langues affines.Biol. || Formes affines : espèces voisines présentant des ressemblances.
Mus. || Accords affins.
b N. (Vx). || Les affins : parents alliés (Chateaubriand, le Génie du christianisme).
2 Math. Affine.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • affin — affin …   Dictionnaire des rimes

  • Äffin — Äffin …   Deutsch Wörterbuch

  • Affin — Affin, s. Affinität und Kollineation …   Lexikon der gesamten Technik

  • affin — Affin, Cerchez A fin, au mot Fin …   Thresor de la langue françoyse

  • Affin — Affinität („Wesensverwandtschaft“, lat. affinitas: „Schwägerschaft“) bezeichnet eine Ähnlichkeit ohne Berücksichtigung der Winkeltreue, siehe Affinität (Mathematik) einen philosophischen Begriff, siehe Affinität (Philosophie) ein Maß für die… …   Deutsch Wikipedia

  • affin — anziehend; ähnlich; verwandt; angrenzend * * * af|fin 〈Adj.; Geom.〉 affine Figuren Figuren, bei denen entsprechende Punkte auf parallelen Strahlen liegen; Sy parallelverwandt [<lat. affinis „angrenzend“] * * * af|fin <Adj.> [lat. affinis …   Universal-Lexikon

  • -affin — af|fin (bildungsspr.): drückt in Bildungen mit Substantiven aus, dass die beschriebene Person oder Sache in enger Beziehung zu jmdm., etw. steht, einen Hang, eine Vorliebe für jmdn., etw. hat, jmdm., einer Sache nahesteht, zugeneigt ist: frauen …   Universal-Lexikon

  • affin — (entrée créée par le supplément) (a fin) s. m. Terme de droit. •   L affinité proprement dite est le rapport qu il y a entre l un des conjoints par mariage et les parents de l autre conjoint ; selon cette définition, tous les parents du mari sont …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • affin — af|fin 〈Adj.〉 auf Affinität beruhend, Affinität betreffend [Etym.: <lat. affinis »angrenzend«] …   Lexikalische Deutsches Wörterbuch

  • affin — affi̱n [aus lat. affinis = angrenzend, verwandt]: die Affinität betreffend …   Das Wörterbuch medizinischer Fachausdrücke


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.